Qui viendra aussi m’emballer dans les folies de fin d’année ?

Article : Qui viendra aussi m’emballer dans les folies de fin d’année ?  
6 décembre 2016

Qui viendra aussi m’emballer dans les folies de fin d’année ?

Les fêtes sont déjà là. Je cogite encore. Et toujours pas de night club localisé. Encore moins de nouvelles fringues achetées. Durant cette période de fin d’année, j’ai décidé de sortir de mon confort. Pour une fois, je ne veux pas être ce mec très réservé.

Ce 5 décembre, je suis tout seul dans ma chambre. Une belle musique du Roi de la Rumba congolaise, Papa Wemba, en duo avec Koffi Olomidé, berce ma soirée. Elle me donne envie d’esquisser quelques pas de danse. Mais pas tout seul. Ce serait une folie. Une vraie ! J’ai besoin d’être accompagné. D’être guidé. Surtout que je ne connais rien de la danse. Il me faut un prof. Une professionnelle de la Rumba congolaise. Je contemple les quatre murs de ma chambre. Aucune déesse n’apparaît jusqu’à la fin de la chanson. Mais l’idée de me défouler ne me quitte plus. Elle va même croissant. La pression monte. Je décide d’éteindre ma radio qui me distille pourtant la bonne humeur. C’est à cause de la solitude. Mes lèvres prennent le relais. Elles miment le titre « Voir la nuit s’emballer » de M. Pokora. Un autre truc de fou. Ce délice du chanteur français me rend dingue. Décidément, tout est planifié pour que je fasse la fête en cette période de fin d’année.

"Joyeuses fêtes de fin d'année 2016"
« Joyeuses fêtes de fin d’année 2016 »

Danser en hommage aux victimes de l’année qui s’en va

Je sais que c’est souvent très important de se défouler après une longue année remplie de pièges. Oui, je veux aussi m’amuser comme tous les jeunes de mon âge. Non sans penser aux compatriotes qui nous ont quittés cette année. Mais par où vais-je commencer ? Je ne suis pas doué en la matière. Je ne maîtrise  rien des fiestas. Je ne sais que prier, lire, rédiger des articles de presse, des billets pour mon blog, bavarder sur les plateaux radio et télé. Rien de plus.  Je rêve d’une personne qui me tendra la main. Qui m’amènera découvrir des endroits bouillants. Je rêve d’être dans ses bras durant ces moments. Noire, métisse, blonde ou blanche, peu importe sa couleur de peau. L’essentiel, c’est d’être avec une meuf qui me comblera d’amour. D’être avec une « bombe latine » qui m’aidera à décorer mon sapin de noël, me fera découvrir des coins chauds avec des amis hyper sympas, qui ne se moqueront pas de moi quand je leur dirai que je ne connais pas les musiciens de l’heure, encore moins les pas de danse et boissons alcoolisées en vogue au pays.

"Je vais boire avec modération"
« Je vais boire avec modération »

S’il te plaît Dj enlève-moi cette malchance

Rassurez-vous, je ne suis pas un extraterrestre. Je vis bel et bien au Cameroun. Dans une banlieue de la capitale économique s’il vous plaît ! Mon quartier est bouillant. Pas très loin de chez moi, il y a un night club. Mais je n’ai jamais frôlé son seuil. Tout comme je n’aime pas les musiciens de la nouvelle génération qui chantent tous (ou presque) comme des casseroles. Ceux qui font l’exception sont dans l’ombre pendant que les médiocres polluent nos oreilles. Entre nous, comment pourrais-je danser une chanson qui commence par « Le piment dans la sauce », « Coller la petite », « Tuer pour tuer » ou encore « Hein père » ? Des titres qui n’ont ni tête, ni queue. Je veux bien m’emballer dans les folies de fin d’année, mais avec un Dj  qui table sur la qualité et non sur la quantité. A chacun son choix musical n’est-ce pas ? Alors bonne fête de fin d’année à tous !!!

Partagez

Commentaires