Guignol du Net : Les tocards

Article : Guignol du Net : Les tocards
8 novembre 2016

Guignol du Net : Les tocards

Nous sommes fiers d’avoir des centaines d’ « amis » sur les réseaux sociaux. Des gens avec qui on ne partage rien dans le réel. Sauf des images et quelques vraies et fausses histoires de la vie.

Ces dernières années, les réseaux sociaux sont envahis par des mauvais esprits dans les pays africains. Plus précisément au Cameroun où des personnes qui se disent intelligentes se plaisent à voir le sang, à publier des images très choquantes sur leurs différentes pages. Elles aiment les scoops et ont toujours quelque chose à balancer sur la toile, sans tenir compte des âmes sensibles. J’ose croire que ces gens sont au service du diable sur les réseaux sociaux. Concernant la catastrophe ferroviaire d’Eséka le vendredi 21 octobre dernier, combien de morceaux de chair humaine n’a-t-on pas compté sur les images qui inondaient les réseaux sociaux ? Bien plus, ces tocards assoiffés de sang, sont allés jusqu’à balancer plusieurs parties du corps des victimes sur les rails sur les réseaux sociaux. Effroyable. Une chose est certaine : une personne qui jouit de toutes ses facultés ne peut se permettre une telle connerie.

C’est affreux ! On veut faire comme les Blancs, mais on ne les arrivera jamais à la cheville. Tout simplement parce que l’homme Blanc a beaucoup de respect pour la vie et l’être humain. Avec lui, chacun trouve son compte. La vie est sacrée pour eux, tout comme pour Dieu qui nous a engendrés.

"Soyons humains"
« Soyons humains »

Combien de corps déchiquetés avez-vous compté après l’attentat du 11 septembre aux Etats-Unis d’Amérique? En France, avez-vous vu le sang ou les images sanglantes des victimes de l’attaque au Bataclan, ou de Charlie Hebdo, sur les réseaux sociaux? Les témoins n’avaient-ils rien pour filmer et divulguer sur Facebook, Twitter, Instagram, etc. ? Connaissez-vous combien de drames ferroviaires enregistre-t-on en Europe, en Asie, aux Usa chaque année ? Il faut arrêter ça hein ! Si vous vous sentez animal parce que vous n’avez plus de respect pour l’être humain, allez donc vivre dans la jungle. Même les animaux des forêts savent faire la différence entre le bien et le mal contrairement à plusieurs Camerounais.

Il faut qu’on se comprenne : Je ne demande à personne de ne plus publier des images choquantes sur Internet, mais que chacun publie la chute de sa famille, la mort de son enfant, de sa femme ou de son mari. Que chacun publie des images où un membre de sa famille a été percuté par un véhicule. Où son enfant a le ventre et la tête ouverts. C’est bon pour la santé. Vous verrez que ça fait du bien de publier son image avec un bras saignant. C’est tellement génial de voir les images de son bébé écrasé sur les réseaux sociaux. Ah bon ? C’est dégoûtant? Et vous croyez que c’est plus avantageux de balancer les images des autres pêle-mêle dans les groupes de discussion ? Si vous n’aimez pas quelque chose, alors ne le faites pas à quelqu’un d’autre. A bon entendeur, salut !

 

Partagez

Commentaires

Odilon Doundembi
Répondre

Ta conclusion en dit long Didier. C'est vraiment une question de bon sens. Toutes mes félicitations !

Didier Ndengue
Répondre

Merci frangin. J'espère arriver un jour de ton côté pour apprécier ce pays que je kiffe beaucoup à distance. Merci en tout cas d'être passé par ici. A+

christy
Répondre

Totalement d'accord avec ce que tu dis , les africains aiment et exagerent toujours avec ce " genre " d'evenements , ce qui est malheureux .

Didier Ndengue
Répondre

Je t'assure. On dirait que nous vivons dans la jungle avec certains de nos frères. Merci d'être passé par ici.