Christelle à Dominique : « Oui je le veux !»

Article : Christelle à Dominique : « Oui je le veux !»
21 juin 2016

Christelle à Dominique : « Oui je le veux !»

Mon amie, l’un de mes amours de la presse camerounaise, a fixé l’anneau à son fiancé le samedi 18 juin 2016. Félicitations, chérie. Soyez heureux !

« Christelle, Christelle, …s’il te plaît un mot après ton mariage ?». Voilà une belle question à laquelle l’ancienne coordonatrice du Quotidien de l’Economie pourrait répondre au cours d’une conférence de presse portant sur sa liaison avec Dominique. J’imagine déjà la réponse de la jeune dame : « le dingue (Comme pour dire Ndengue), toi-même tu ne vois pas que je suis très heureuse ? » Elle aura ainsi répondu à ma question par une autre question. En tout cas, c’est comme ça que sa se passe au Cameroun.

Dans ce bercail rempli d’espoirs, il y a des jeunes réfléchis. Ceux qui, contre vents et marées, ont décidé de mener une vie paisible avec quelqu’un qu’ils aiment. C’est le meilleur choix. Le mariage. Depuis un certain temps, mes potes ont décidé de vivre en couple. Je pense à Christian qui a passé l’alliance à Xavière le 19 juillet 2014. Samedi dernier, c’est Christelle qui a mis la balle haute avec Dominique en s’unissant pour le meilleur et pour le pire. Ils honoreront le lit conjugal. Une promesse sacrée à laquelle se rattache le bonheur familial.

Christelle et Charles
Christelle et Charles

 Remember

Ainsi donc Christelle, on ne mangera plus notre fameux poisson braisé ensemble ! Surtout pas sans l’ok de Dominique.  Lorsqu’elle était encore à Douala, on avait ce « mangement » en projet. Mais je n’ai rien fait pour le concrétiser. Mon emploi du temps et mes poches y sont pour beaucoup.

« J’ai déjà eu à faire un papier sur le FCFA de l’Afrique centrale et celui de l’Afrique de l’Ouest avant toi. Je t’ai battu sur ton propre terrain hahahah !!!». Les devises des deux communautés sous-régionales avaient une fois alimenté ma conversation avec Christelle. Elle se réjouissait ainsi de m’avoir dominé dans le secteur de l’intégration monétaire, l’un des mes champs de bataille.

Son sourire qui laisse régulièrement voir ses dents blanches, ses petits airs de caprices, sa fausse colère, voilà autant de choses qui caractérisent la femme de Dominique. Elle recherche souvent la perfection au point où elle croit que tout le monde est allé à son école. « Ton histoire d’Afriboom là, c’est même quoi hein ? Où sont les chiffres ? Si je n’ai aucune information, je n’écris rien Ndengue », m’avait-elle menacé au cours d’un point de presse que j’ai coordonné en 2014, à l’hôtel Star Land à Bonapriso. Pendant que les autres journalistes se contentaient de la communication sommaire des responsables de cette Ong Germano-camerounaise, la femme de Dominique creusait. Elle voulait savoir ce que cette association apporte de manière concrète au Cameroun. Elle s’est débrouillé à trouver un angle à son papier. Le lendemain, ce dernier a fait le tour du net. Gars Dominique, c’était juste pour te rappeler que tu es désormais à l’école de l’excellence et de la perfection avec cette fille. Excellence et perfection partout hein !

En route, je vais retrouver Dominique
En route, je vais retrouver Dominique

Unis par l’amour pour la vie

Le samedi 18 juin 2016 était le jour de la vérité. La vérité qui vient du cœur, en plus de celle des lèvres. La cérémonie du mariage de Christelle et Dominique s’est déroulée en trois étapes. D’abord devant les hommes. Je veux parler du mariage civil bien sûr ! C’était à la Mairie de Bonamoussadi, dans le cinquième arrondissement de Douala. Le mariage religieux devant Dieu et les hommes s’est déroulé à l’église Sacré Cœur de Ndogpassi 2, (Douala 3e).  Enfin le cocktail. Il a eu lieu dans la salle paroissiale de cette même église.

"Oui je le veux"
« Oui je le veux »

J’ai oublié d’autres détails ? Oui ! La tenue des deux tourtereaux. Christelle, comme sur les photos, était belle, belle, belle comme le jour dans sa robe blanche et son amoureux était en gandoura de même couleur. C’est le mariage que tu voulais voir ? Attention la mariée descend déjà de sa voiture. Sa robe traîne au sol. Invités, tenez bien vos mouchoirs. Musique des mariés s’il vous plait ! La pluie de ce matin annonçait une pluie de bénédictions dans votre couple….soyez heureux mes amis!

Partagez

Commentaires

Christelle Kouetcha
Répondre

Dingueeeeeeeeeeeeee!!!!!!!

Didier Ndengue
Répondre

Oui Christelle?