L’assurance pour tous au Cameroun : mythe ou réalité?

Au mboa, on n’a pas la culture de l’assurance. Le « nguémé » nous « tchop » jusqu’aux os, jusqu’à ce qu’on en oublie l’essentiel. Le directeur général de ATM Allianz sort de sa réserve #FaceAuxBlogueurs et invite tous les Camerounais à souscrire à une police d’assurance.

Au mboa, on n’a pas la culture de l’assurance. Le « nguémé » nous « tchop » jusqu'aux os, jusqu'à on oublie l’essentiel. Le directeur général de ATM Allianz sort de sa réserve #FaceAuxBlogueurs et invite tous les camerounais à souscrire à une police d’assurance.
Un stade Allianz. CC: Flickr

En rentrant du boulot vendredi de la semaine passée, je croise une dame, tirant les pas toute seule dans le couloir qui mène vers chez moi. Sourire aux lèvres, elle médite en marchant. Le casque enfoui dans les oreilles, elle fredonne un cantique des rachetés de David. Je m’approche d’elle pour qu’elle me contamine aussi sa joie de vivre. Elle retire subitement son casque, le mets dans son sac à main. Elle se retourne et me fixe. Son visage rayonne. Je me souviens qu’en plus d’être ma voisine, elle est également une amie privilégiée sur les réseaux sociaux. Avant que je n’ouvre la bouche pour la saluer, elle anticipe avec une interrogation:

  • Bonsoir Didier ! Comment tu vas ? J’ai vu que tu as posté quelque chose sur l’assurance sur ta page Facebook aujourd’hui. Est-ce que cette histoire là fonctionne même bien dans notre pays ? 

Bon, je rectifie, ce sont deux questions qu’elle m’a posées. Je souris, je fais le beau gosse. Mais la dame attend impatiemment que je réponde. Je souris une seconde fois pour lui dire que moi-même hein, je jongle avec la vie et que je n’ai pas de véhicule pour signer des accords avec une compagnie d’assurance. En bon gentleman, je réponds quand même à sa salutation, tout en tentant d’apporter des réponses à ses préoccupations.

  • Bonsoir Minette ! Je vais bien merci. Oui, j’ai posté cet après-midi sur ma page Facebook. Je voulais savoir combien de Camerounais s’intéressent à l’assurance parce que j’étais en train d’interviewer Marc Mbourou Atangana, le directeur général de AMT Assurance, une agence générale d’Allianz située à Bonamoussadi.

Le jeune patron était #FaceAuxBlogueurs. J’étais accompagné de cinq autres confrères qui, comme moi, pensent que dans un environnement de plus en plus incertain comme le nôtre, il est important de connaitre le rôle d’une compagnie d’assurance comme AMT Allianz. J’ai tout rapporté à ma voisine, qui m’a promis d’étudier ce dossier de près.

Au mboa, on n’a pas la culture de l’assurance. Le « nguémé » nous « tchop » jusqu'aux os, jusqu'à on oublie l’essentiel. Le directeur général de ATM Allianz sort de sa réserve #FaceAuxBlogueurs et invite tous les camerounais à souscrire à une police d’assurance.
Collision entre deux voitures. CC: Pixabay

En toute franchise, j’ignorais que les compagnies d’assurance du Cameroun étaient réactives. J’ai toujours cru qu’elles ne satisfaisaient pas les sinistrés des multiples drames qu’on enregistre dans ce pays. C’est en causant avec le directeur général d’AMT Allianz que j’ai compris que les victimes ferment leurs bouches quand elles entrent en possession de leur gain. Je repense au drame ferroviaire d’Eséka d’octobre 2016. Les familles victimes de ce carnage et leurs avocats, qui gesticulaient partout dans les médias, ont curieusement fermé leur bec. Cela signifie que les sous circulent. Et nous savons tous que l’argent n’aime pas le bruit.

Mais ce n’est pas pour autant qu’on devrait saboter les compagnies d’assurance et laisser croire qu’elles n’interviennent pas quand il y a un sinistre. C’est vrai qu’il y a la lenteur administrative que je ne peux ignorer, mais il faut aussi rendre compte quand les gars font du bon boulot.

En échangeant donc avec le manager d’AMT Allianz, j’ai également compris qu’il ne faut pas seulement attendre d’avoir un vehicule, avant de solliciter une police d’assurance. Je peux par exemple décider d’assurer toutes les parties de mon corps, un peu comme Lionel Messi a assuré son pied gauche. Puisque nous parlons de Messi, je vous annonce qu’Allianz est devenu le sponsor officiel du FC Barcelone. Je n’invente rien hein, c’est le boss d’AMT qui me l’a confirmé. Malheureusement, son agence n’assure pas les mototaximen, ardents supporters de ce club espagnol. Il dit que ceux-ci sont capables de vider ses caisses tous les jours, à cause des multiples accidents de la circulation qu’ils engendrent chaque minute.

 Au mboa, on n’a pas la culture de l’assurance. Le « nguémé » nous « tchop » jusqu'aux os, jusqu'à on oublie l’essentiel. Le directeur général de ATM Allianz sort de sa réserve #FaceAuxBlogueurs et invite tous les camerounais à souscrire à une police d’assurance.
Marc Mbourou Atangana, le directeur général de AMT Assurance face aux blogueurs

Un assureur de proximité

  1. Mbourou Atangana, fait savoir que son agence détient un « contrat d’exclusivité» avec le groupe Allianz. Cela signifie que tous les produits qui sont vendus à AMT proviennent du leader mondial de l’assurance. « Toutes les indemnisations sont à travers Allianz. Tout ce que nous faisons ici est totalement Allianz ».
  2. « Mais monsieur, si vous faites tout ce que les autres agences Allianz font, ça ne sert donc à rien que je vienne particulièrement chez vous alors que vous ne garantissez pas une valeur ajoutée».

Lui de me rassurer : « Nous avons une particularité, c’est le suivi des clients. Nous faisons un suivi personnalisé, c’est-à-dire de bout en bout. Ça veut dire que de la souscription jusqu’à l’indemnisation, nous vous suivons de bout en bout ».

Dans le but de faciliter la tâche à ses clients, les responsables de l’agence remplissent les documents d’indemnisations avec eux. « Quelque soit ce qui vous arrive et l’heure à laquelle ça vous arrive, vous avez notre contact. Vous pouvez nous appeler et nous vous donnerons des directives pour un suivi personnalisé.  Notre particularité à AMT Assurance réside également dans le fait que nous sommes seuls à délivrer l’Assurance Voyage pour les personnes âgées de plus de 80 ans. C’est un document que peinent à avoir nos parents âgés qui veulent séjourner chez leurs enfants à l’étranger ». Voilà quand on parle du loup, on voit la queue. À peine je découvre cette assurance pour personnes âgées, qu’une maman, accompagnée de sa fille (je pense) entre dans le bureau et veut souscrire. C’est confidentiel, donc je ne me mêle pas de leurs affaires.

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *