Les ambassadeurs camerounais à l’étranger

Depuis plus d’un mois, je m’interroge nuit et jour sur la durée normale du mandat d’un chef de mission diplomatique camerounais dans un pays ami. Pour moi, leur mandat oscille entre longévité et immobilisme.

La question me taraude l’esprit depuis plusieurs semaines. J’ai posé le problème dans plusieurs groupes WhatsApp, mais je n’ai pas eu les réponses que j’attendais et que j’attends toujours.

Dans plusieurs groupes d’intellectuels camerounais, ma question a été noyée par une pluie de messages de distraction. On dirait que les membres de ces groupes sont soudainement devenus myopes devant ma préoccupation.

En fait, ma question demeure d’actualité. Je veux juste connaitre la durée exacte du mandat d’un ambassadeur camerounais accrédité dans un pays étranger. A titre de rappel, un ambassadeur est un représentant d’un Etat auprès d’un autre, ou parfois auprès d’une organisation internationale. Il a pour mission, entre autres, de promouvoir les relations amicales et coopération entre deux Etats.

Ambassade du Cameroun à Washington; DC. CC: Wikimedia

Sous l’autorité du Ministre des affaires Etrangères, il met en œuvre la politique extérieure de son pays en développant les relations économiques, culturelles et scientifiques entre son pays et l’Etat près duquel il est accrédité. Il est chargé de protéger les ressortissants de son pays et de défendre les intérêts de son pays.

Pour revenir à ma préoccupation, je suis un peu confus quand je vois comment les diplomates étrangers défilent au palais de l’Unité à Yaoundé, soit pour présenter les copies figurées de leurs lettres de créance au Président de la République ou au Ministre en charge des Relations Extérieures, ou pour dire leurs adieux au Cameroun.

C’est tellement beau de regarder ces moments forts à la télévision nationale. Moi personnellement, le rôle d’ambassadeur me fascine. Il me fascine parce qu’il consolide les liens d’amitié entre deux pays. C’est ce côté qui me bluffe. Arrivés en fin de séjour, les diplomates étrangers quittent toujours le Cameroun presqu’avec des larmes aux yeux.

Ils auraient certainement voulu qu’on prolonge leur séjour. Mais ça ne marche pas comme ça dans les pays civilisés, vous le savez très bien, mes chers Excellences ! Il faut libérer la représentation diplomatique après deux, trois ou quatre ans de service. Ceci s’inscrit dans une logique de changement traduisant le dynamisme de l’apparait étatique en ce sens que l’ambassadeur, en tant que représentant du Chef de l’Etat dans son pays d’accréditation, a un cahier de charges assortis d’objectifs clairement définis s’inscrivant dans la politique générale de celui qu’il représente.

Couples Barack et Biya à la Maison Blanche. CC: Wikipédia

Comme tel et par extension, la durée de sa mission devrait ou pourrait être liée dans, une certaine mesure, à celle du président qu’il représente et dont il aide à exécuter la politique extérieure. Le besoin de changement s’impose également afin de susciter de nouvelles idées ou approches pouvant renforcer les liens de coopération entre ces deux Etats.

Pour exemple, l’ambassadeur Michael Stephen Hoza a dit ses adieux à Paul Biya mercredi 6 septembre dernier, après trois ans de représentation. Le diplomate américain est arrivé au Cameroun le 22 août 2014.

Les ambassadeurs camerounais, à quoi servent-ils?

C’est une question qui, j’espère, va trouver une réponse dans vos différentes réactions. Certaines langues disent que les ambassadeurs européens passent leur temps à espionner le Cameroun. C’est normal ! Cela fait partie du rôle d’un chef de mission diplomatique. Il doit être au parfum de l’évolution et de la situation du pays dans lequel il a été nommé pour en informer son propre gouvernement.

A la question de savoir si nos ambassadeurs font pareil, une amie m’a répondu par l’affirmatif sur WhatsApp.

Sa réponse me fait seulement rigoler. Ils espionnent même quoi, nos vieux-là? Pour en faire quoi après ? Pour commencer, est-ce qu’ils parcourent même d’abord toutes les régions des pays où ils sont compétents, pour veiller sur les intérêts camerounais de ce coté ? Parce que moi, j’ai vu les images  de Gilles Thibault (l’ambassadeur de France au Cameroun) dans les dix régions du Cameroun sur Twitter.

Juste après, j’ai été scandalisé quand certains membres d’un groupe WhatsApp, m’ont appris que la plupart de nos diplomates sont des retraités en poste. Qu’ils sont même souvent oubliés dans les pays où ils sont accrédités, après nomination.

L’ambassade du Cameroun à Paris. CC: Wikimedia

Ce qui fait qu’aujourd’hui, on a des ambassadeurs qui passent plus de deux décennies dans un même pays.

Massah ! Comme si les ambassades étaient leurs domiciles familiaux. L’autre phénomène que je ne comprends pas trop, c’est la négligence et l’oubli de leurs devoirs envers  les compatriotes des pays où ils sont en poste.

Quel traitement pour les compatriotes ?

Je prendrai un exemple banal. Bon, il n’est pas aussi banal que ça hein. L’ambassadeur du Cameroun au Maroc (j’oublie son nom) a-t-il le fichier de tous ses compatriotes qui vivent dans le royaume chérifien? Tient-il régulièrement des réunions avec les ressortissants camerounais qui sont à la recherche des meilleures conditions de vie de ce coté ? Que fait-il pour dissuader les migrants clandestins camerounais pour éviter le pire ? Ce sujet préoccupe-t-il son Excellence ? J’en doute fort. Ces interrogations sont également valables pour tous les ambassadeurs camerounais dans les autres pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et en Amérique.

Prochainement : la diplomatie française au Cameroun, un cas d’école 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *