Diplomatie : Paul Biya est allergique à ses pairs africains

Comme d’habitude, le chef de l’Etat camerounais était le grand absent du 27e Sommet de l’UA du 17 au 18 juillet 2016 à Kigali, au Rwanda.

Le n°1 camerounais n’est pas sérieux. Pendant que ses collègues du continent traitent des sujets d’intérêt général dans la capitale rwandaise, le doyen des chefs d’État africains préfère rester coucher à Yaoundé. Où il a surement suivi, comme moi, cette rencontre dans les médias internationaux.  A la seule différence qu’il a envoyé le Jeune Mbella Mbella, son ministre des Relations extérieures (Minrex) le représenter. Comme pour dire que « vos histoires africaines là ne m’intéressent pas ».

Paul Biya: A travers ce bout de papier, le Jeune Mbella Mbella me représente au Sommet de l'Ua
Paul Biya: A travers ce bout de papier, le Jeune Mbella Mbella me représente au Sommet de l’UA

Un nègre ne sera jamais blanc

Le père de Brenda Anastasie se prend pour un étranger en Afrique. Mais il faut savoir, M. le président que même si vous courez après les présidents français lorsqu’ils sont en visite sur notre continent n’importe comment pour défendre vos intérêts, vous resterez nègre, comme moi. Un noir ne deviendra jamais blanc, même s’il a une peau aussi claire que la vôtre. Le racisme aux États-Unis le prouve à suffisance. M. le président, veuillez donc vous occuper de vos affaires ! Je veux parler des affaires africaines. Parce que quand notre pays est touché par nos ennemis, les premiers secouristes sont nos voisins. D’autre part, je vois mal vos maîtres colons pour qui « vous roulez », vous interdire de tenir des réunions avec vos collègues africains pour l’intérêt du continent.

En toute sincérité, rien ne justifie votre absence au 27e Sommet de l’Union africaine (UA) au Rwanda. Quand j’imagine qu’une chaîne de télévision locale, « Afrique Média », pour ne pas la nommer, vous présente souvent comme un panafricaniste. Tsuippp ! Dites-moi M. le président, cette rencontre était-elle moins importante que vos multiples séjours « privés » en Europe, au cours desquels vous dépensez des milliards de nos FCFA, alors que les soldats et des familles souffrent au front dans la lutte contre le terrorisme, ou encore vos vacances improvisées à M’vomeka’a, votre village natal ? Je pense pour ma part que ce sommet était capital pour l’avenir du continent dans lequel vous vivez, M. le président !

Paul Biya: je préfère traiter avec les blancs
Paul Biya: je préfère traiter avec les blancs

La situation sécuritaire était pourtant au menu  

Parfois, je me dis que vous n’avez plus de sentiments. Parce que je ne comprends pas comment un chef d’État n’arrive pas à aller rencontrer les victimes de guerre dans la partie septentrionale du pays qu’il dirige, entre autres maux qui rongent les populations camerounaises. C’est bien d’avoir des représentants sur le terrain, mais les familles victimes de cette barbarie se sentiraient mieux en vous voyant venir les consoler personnellement.

Le Sommet de l’UA était une plateforme idoine pour plaider leur cause. Malheureusement, vous étiez le seul chef d’État de la sous-région Afrique centrale à répondre aux abonnés absents. Cela ne surprend plus personne. Mais vous en faites un peu trop. Vive la diplomatie façon camerounaise !

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *