Ça y est, c’est décidé, je vais aussi devenir un bon « bon » pasteur !

Des maisons de prière naissent tous les jours. En même temps, certains leaders prennent la poudre d’escampette après avoir commis des sales besognes. Pendant que d’autres roulent dans des grosses cylindrées et se font construire des gratte-ciels par leurs brebis. Moi, si je deviens pasteur par l’onction du Saint-Esprit, j’exigerai une seule chose à mes fidèles : la mise en pratique intégrale des saintes écritures.  

Quand j’étais malade, j’ai rencontré des pasteurs et prophètes pour ma guérison. Et pas des moindres s’il vous plaît ! Mais des vrais comédiens. Un jour, un ami qui était fatigué de me voir souffrir m’a amené voir un prophète gros comme Big Joe à Deido, dans la métropole économique camerounaise. Je suis allé dans l’église de ce monsieur parce qu’il me fallait absolument guérir. Le premier jour, il a commencé à prophétiser sur moi. Il disait que j’étais sous l’emprise du diable. Là, j’étais d’accord avec lui, à cause de la maladie qui me rongeait. Il faisait tomber ses fidèles pêle-mêle, comme s’ils étaient tous possédés. J’ai vu un chef de famille en tenue blanche s’enrouler au sol comme un porc, alors que le prophète l’avait à peine frôlé. Il m’a poussé avec force pour me renverser aussi. Mais il ne savait pas que je déteste la comédie et que je suis un vrai sportif qu’on ne renverse pas aussi facilement.

Il fait brouter du gazon à ses fidèles

Il fait brouter du gazon à ses fidèles

Je n’ai pas trouvé la guérison chez ce premier pasteur, qui était le plus gros et vénéré de son assemblée. Il s’avère qu’il mange trop. Ses fidèles le prenaient pour le petit ou grand-frère de Jésus-Christ. J’ai quitté cette église dont le nom m’échappe à cause de ce montage.

De retour chez moi, j’ai rencontré un ami qui m’a conduit dans une très grande église où on supplie une certaine vierge d’intercéder pour les pêcheurs auprès de Dieu. La vierge en question est une statue, incapable de parler, de voir, d’entendre ou d’exaucer mes prières. D’abord qu’elle est constamment en larme.

Dans cette immense église, j’étais régulièrement assis au dernier banc, où je dormais pendant le culte. En plus, il y avait des images d’un homme représentant Jésus-Christ partout dans la salle. Je demande hein, qui a filmé Jésus-Christ il y a plus de 2000 ans ? Pardon, je veux rencontrer ce photographe. Je trouvais que son appareil photo était très sophistiqué. Donc, j’en ai également besoin pour mes reportages. Bref dans cette église, je n’ai pas également trouvé satisfaction.

J’étais fatigué de marcher. Alors je suis allé rencontrer un marabout pour qu’il me délivre entièrement de mes maux. Mais celui-ci n’était pas différent des leaders des deux églises citées supra. Le charlatan (Alamibou, comme on les appelle ici) voulait me faire avaler un poulet entier sans casser les os. Un traitement qui devait me rendre prospère. J’ai fui.

Il se couche sur ses fidèles

Il se couche sur ses fidèles

Quelques années après, une grande et immense église où tous les fidèles étaient « saints » m’a ouvert les bras. Celle-ci avait une dizaine de prédicateurs, qui obligeaient l’achat d’un litre et demi d’eau minérale « Tangui » bénie à leurs brebis pour leur traitement.

Cette église est l’une des fidèles clientes de la société brassicole, qui la ravitaille presque chaque mois. Ici, on ne parle pas aux hommes de dieu n’importe comment hein ! On se met à genou avant de s’adresser à eux.  « Mince, je me demande si les douze apôtres se mettaient aussi à genou à l’époque de Jésus-Christ ! Et s’ils avaient besoin des milliers de bouteilles d’eau minérale bénie pour guérir les malades ». Ces pasteurs sont des vrais guignols qui ont surement des intérêts ailleurs.

J’avoue que j’ai beaucoup marché à la recherche d’une bonne église. Après celle des eaux bénies, je suis tombé sur celle des folorés (jus d’oseille) bénis. Selon le leader de cette assemblée, ce jus représentait le sang de Jésus-Christ. J’ai dit hein ! Depuis que le fils de Marie est mort à Golgotha là, son sang est encore si frais, au point de remplir des milliers de bouteilles ? Ça c’est grave ! Je suis même allé dans une maison de prières où on chasse les démons avec des pierres ou des pulvérisateurs.

« Je suis sûr que le Seigneur Jésus-Christ, du haut de son trône, se moque de ceux qui font et acceptent de tels mensonges ».

Les gars font coller leurs images géantes bien soignées par Photoshop partout sur les places publiques dans nos grandes métropoles, parfois à côté d’un type qu’ils appellent Jésus.

TB J

TB Joshua

 

Je ne sais pas trop ce que Dieu me réserve dans la suite des temps, mais j’aimerais bien devenir pasteur.  Mais pas un pasteur qui prophétisera le mensonge du genre : « Au nom de Jésus, tu vas te marier avec un blanc dans les six prochains mois » ; « Je dis qu’au nom de Jésus, les démons qui troublent ta vie brûlent désormais dans le feu de la géhenne » ; « J’ordonne à ton grand-père de détacher ta vie au village » ; « Au nom de la sainte vierge, vous êtes tous bénis ».

Massa ! Les gars parlent comme des dieux. Ils formulent des jolies phrases au point de surpasser même leur maître, Jésus-Christ. En feuilletant la Bible ce matin, je n’ai rien vu de semblable comme prière. En conclusion, c’est de la pure distraction. Sortez vite de ce milieu, car vous êtes dirigés par des bonbons pasteurs et non par des bons pasteurs.

The following two tabs change content below.
Didier Ndengue
Journaliste-blogueur

3 Commentaires

  1. l’acteur britannique Robert Powell, qui a incarné Jésus dans ce film financé par le Vatican et sorti en 1977, a fini par en souffrir. Il était obligé de vivre un peu reclus car les gens l’adulaient dans la rue. Après, le gar a vu son visage placardé partout dans les églises, d’abord catholiques, puis toutes. Il a passé du temps d’interviews en interviews pour dire qu’il n’est qu’un acteur, on ne l’a pas cru…..llllooooolllll

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *