Afrique : pourquoi les femmes ne travailleraient-elles pas ?

Femmes : entreprenez !
Mais si elles sont trop influencées par leurs hommes elles n’osent même pas…
Trop souvent, elles ont peur de se lancer dans des business de haut niveau.
Le Bureau International du Travail indique que 8/10 de femmes du continent évoluent dans l’informel.

 

Je ne sais pas ce qu’il se passe dans la tête de certains hommes (ou « chefs de famille ») chez moi au Cameroun, mais je pense que c’est vraiment incroyable de penser qu’au 21e siècle, les femmes sont bonnes à rien. Juste de simples machines à pondre des gosses et à s’occuper des casseroles dans la cuisine. Certains encouragent même leurs femmes à polluer les rues de nos métropoles avec des arachides grillées, bananes, plantains, patates, entre autres petits commerces qu’elles étalent en même le sol en bordures de route, parfois non loin des rigoles. Les hommes feraient mieux de les aider à monter et à financer des projets générateurs d’emplois. Nombreuses disposent pourtant des compétences requises pour la mise en place d’une structure qui aiderait à contribuer à la lutte contre le chômage, ce phénomène qui laisse croire (à tord) que l’école et les diplômes ne servent plus à rien au Cameroun comme dans plusieurs pays d’Afrique.

Je t'aime même au travail
Je t’aime même au travail

Ils minimisent leurs femmes. Et ils sont surpris de constater qu’elles consomment plus qu’elles ne produisent. Comment peuvent-elles produire avec des époux qui sont persuadés qu’elles ne sont faites que pour s’occuper des tâches ménagères et rien de plus ? En plus ils leurs rappellent tout le temps qu’elles ne sont pas venues en mariage pour aller au bureau comme eux tous les matins et rentrer plus tard dans l’après-midi ?
En réalité, les chefs de famille qui réagissent de la sorte sont ceux qui ont peur que leurs épouses ne découvrent d’autres centres d’intérêts et d’autres délices ailleurs. Ils ont peur que leur femme se fasse draguer et qu’elle embarque dans de grosses caisses, celles de leurs patrons ou collègues. Mais les maris oublient qu’à la maison, le voisin ou les voisins sont aussi là. Ils attendent juste le départ du boss pour sauter sur l’occasion.
Au bureau par contre, je pense qu’ils ont plus de chance d’éviter ce genre de mauvaise surprise, car leurs femmes seront plus prises par le travail. En plus, il est important de faire confiance à sa conjointe. Vice-versa. De toutes les façons, les vrais mecs le savent.

Femme chef d’entreprise
Ici, certaines femmes prennent leurs maris pour des dieux. « S’il n’est plus là, je vais vivre comment ? », entend-on régulièrement. Mesdames, pourquoi pensez-vous que vous ne pouvez pas vivre si votre conjoint décide de vous quitter ? Imaginez-vous par exemple Présidente directeur général (Pdg) d’une grosse structure. Je sais que vous pouvez l’être.

Je t'aime même au travail
Je t’aime même au travail

Je suis de ceux qui prônent l’autonomisation des femmes. Parce que je pense que les hommes auront moins de soucis à se faire si leurs femmes gagnaient beaucoup d’argent en travaillant. Il est donc important de les encourager à concevoir des projets d’entreprise, de les aider à obtenir des financements auprès des banques et à les soutenir dans la création et le fonctionnement de leurs structures. In fine, votre femme peut même vous embaucher dans son entreprise ! En passant, combien de femmes embauchent leurs maris chez nous en Afrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *