Au nom de ton époux Jésus-Christ, femme tu prêcheras

La Bible révèle que « le Roi des Juifs » évoluait aussi avec des femmes quand il était encore sur la terre. Même si elles ne faisaient pas partie de ses douze disciples, jamais, il ne les avait interdit de prophétiser en son nom, contrairement à ce qu’on nous laisse croire aujourd’hui.
« Nonnnnnn…..une femme ne doit pas se mettre devant les hommes pour prêcher la parole de Dieu » ; « Moi, je n’irai jamais dans une église où c’est une femme qui prêche ». Ces deux petites phrases sont d’une amie qui minimise le pouvoir des prophétesses. En tenant ce langage, mon amie « Poupina » oublie que c’est d’une femme, la vierge Marie, que le sauveur du monde, Jésus-Christ, est sorti. Dieu, avec toute sa puissance, pouvait bien faire descendre ce Jésus-Christ du ciel, de sorte à attirer tous les regards. Mais il ne l’a pas fait pour des raisons qui lui sont propres. Il a plutôt choisi la vierge, je crois, pour symboliser la place sacrée des femmes dans la prophétie de Jésus-Christ. De toutes les façons, chacun est libre de se faire une opinion sur ce sujet. La mienne est claire: « la femme a le droit d’annoncer la bonne nouvelle de Dieu aux païens, même au milieu des hommes ».

Une femme ministre de Jésus-Christ
Une femme ministre de Jésus-Christ

Seulement, il faut bien qu’on s’accorde : parmi les gens qui persécutaient Jésus-Christ, y avait-il une femme tenant un clou ou un fouet, pour le crucifier ? Au contraire, elles l’adoraient, s’humiliaient devant lui et se lamentaient. Même les prostituées reconnaissaient sa suprématie, et leurs pêchés. Et Jésus-Christ causait longuement avec elles et les délivrait de toutes leurs maladies.
Les autres versaient même des parfums de très grands prix sur ses pieds et les essuyaient avec leurs cheveux. Tout en vous épargnant les versets bibliques, je me souviens encore de cette reine qui a demandé à son mari de ne rien avoir contre le juste Jésus-Christ, car elle avait souffert en songe à cause de lui.
Quand on l’amenait pour être crucifié, les femmes, sans force physique, le suivait à distance et ne cessaient de pleurer à cause des souffrances que Jésus-Christ subissait.

Jesus-Christ for live
Jesus-Christ for live

Mais, Jésus-Christ, se tournant vers elles, leur demandait de pleurer sur elles-mêmes et sur leurs enfants. Car il connaissait leurs souffrances au milieu des hommes. Elles ont reconnu, avant même sa résurrection, qu’il était le sauveur de l’humanité. Celui qui devait venir, contrairement aux hommes qui l’ont crucifié en riant. Trois jours plus tard, après sa résurrection, c’est d’abord aux femmes qu’il s’est révélé.
Il leur a demandé d’aller dire à ses disciples qu’il est vivant et qu’il les précède en Galilée comme promis avant sa mort. Ainsi, tout comme les disciples qui ont évolué avec Jésus-Christ, les femmes doivent aussi prêcher la bonne nouvelle dans les églises, les assemblées chrétiennes, sans un mais…Donc en ce mardi 8 mars 2016, elles doivent revendiquer cette place à l’église, même si on sait avant tout que c’est Dieu qui l’attribue à qui il veut.

Bonne fête à toutes les prophétesses !

Une réflexion sur “Au nom de ton époux Jésus-Christ, femme tu prêcheras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *