Transport aérien : Royal Air Maroc défie Ebola

Malgré la propagation de l’une des épidémies les plus meurtrières du siècle, la compagnie aérienne chérifienne n’a pas cessé de desservir la région africaine frappée par le virus de la fièvre hémorragique.
Dans son rapport annuel rendu public ce mois à Casablanca, et diffusé par sa filiale camerounaise, Royal Air Maroc (RAM) fait savoir que la compagnie aérienne a transporté près de 1,3 millions de passagers sur ses dessertes en Afrique en 2014. Ce résultat a été réalisé entre le 1er novembre 2013 et fin octobre 2014. Comparativement à l’exercice précédent, le taux du trafic de la RAM a connu une hausse de 16%. L’année écoulée, le top management de la compagnie nationale s’est félicité d’avoir opéré 16 285 vols sur les 32 routes aériennes qu’elle effectue sur le continent. En 2014, alors que le monde entier est secoué par la terrible fièvre hémorragique à virus Ebola, la RAM prend toutes les mesures préventives pour protéger ses passagers de cette épidémie qui a tué des milliers de personnes en Afrique.
Solidarité internationale
Contrairement à ses concurrentes, la compagnie chérifienne n’a pas séché les pays ouest-africains frappés par le virus. « Royal Air Maroc a maintenu ses liaisons aériennes avec les pays touchés par l’épidémie dans une action de solidarité responsable et suite à l’appel des organisations internationales impliquées dans la lutte contre cette épidémie dont l’OMS », soutiennent à l’unisson, les responsables du patrimoine marocain. C’est donc dans cette optique que la multinationale va exercer en toute quiétude et enregistrer des performances sur neuf points qui ont largement contribué à la hausse de son pourcentage cette année. Il s’agit notamment des vols reliant le Maroc aux capitales du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Mauritanie, de la Guinée, du Nigéria, de l’Algérie, de la Tunisie et du Gabon. Près de 782.000 passagers au total ont été transportés grâce à ces liaisons régulières.
Partenariats solides
« Ce résultat traduit l’engagement de la compagnie nationale dans la stratégie de renforcement de son ancrage dans son milieu naturel en développant son réseau dans le continent et en améliorant son offre et ses services au profit de la clientèle en Afrique», se félicite-t-on à la RAM. Ce résultat, assez flatteur, est le fruit de son « implication sincère et responsable dans le développement du continent conformément à la politique de solidarité adoptée par le Royaume en Afrique.» Cette performance, la compagnie l’a doit aussi à ses partenaires des grandes manifestations culturelles et artistiques du continent telles Dak’Art au Sénégal, le MASA (Marché des arts et spectacle africains) de la Côte d’Ivoire, le FESPACO (Festival panafricain de cinéma) du Burkina Faso…

 

Didier Ndengue

Une réflexion sur “Transport aérien : Royal Air Maroc défie Ebola

  1. A part son marché intérieur, la RAM a tout intérêt à ménager sa clientèle africaine qui lui assure une part non négligeable de son chiffre d’affaires. Les compagnies nationales performantes étant rares, la concurrence n’est pas aussi farouche que cela. Elle devrait plutôt revoir ses tarifs à la baisse pour montrer plus de solidarité avec sa clientèle africaine et ne pas traiter ses passagers du continent en parents pauvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *