Université de Douala: L’Italien bientôt enseigné au campus

Le 13 novembre 2014, une mission de l’ambassade d’Italie au Cameroun y a séjourné pour dévoiler les contours de l’instauration de cette langue européenne dès l’année prochaine.

Pour présenter son offre, la chancellerie italienne au Cameroun a commis pas moins que la responsable du bureau culture. C’est en effet à Raffaelle Anselmi qu’est revenu l’honneur de conduire l’offensive de charme au campus principal de l’Université de Douala. A l’amphi 502 aménagée pour les échanges, les responsables universitaires et les étudiants ont pris connaissance de l’objet de la mission du personnel consulaire italien. « Nous venons informer les étudiants qu’il y aura déjà la possibilité d’étudier l’italien au sein de l’Universite de Douala à partir de l’année prochaine. On voulait instaurer un cycle de licence en langue culture italienne », dévoile Raffaelle Anselmi.Apparemment. L’initiative n’apparait pas comme une surprise pour certains étudiants longtemps séduits par la culture italienne. « Je suis déjà les cours d’italien dans une institution supérieure privée parce que je voudrais poursuivre mes études en Italie. C’est une langue romantique. Grace à elle, j’ai l’esprit ouvert et ca me plait », se réjouit Dadjiofagang Tobias Baudouin, un étudiant. Le jeune homme prend ces cours depuis deux ans dans une institution privée. Grace à cette nouvelle langue étrangère, il voit tout italien. Cet exemple apparait pour l’attachée culturelle italienne comme signal des choses à venir. « Pour le moment, ce sera l’initiation à la langue italienne. On fera quelque chose qui ressemblera à ce qu’il y a déjà à Dschang ».

La licence, le master 1 et 2 italiens sont instaurés à l’Université de Dschang depuis plus d’une décennie. « On voudrait installer la même chose à Douala. Et si possible pourquoi pas un doctorat. C’est une façon pour l’Italie de charmer l’Afrique », promet Raffaelle Anselmi. Une opération de charme qui a pour objectif, bien évidemment, de protéger les intérêts italiens dans le marché camerounais. « Au-delà du simple intérêt pour la culture, la musique, pour les arts en général, aujourd’hui l’Italie fait partie des huit pays les plus industrialisés dans le monde », souligne Mauro Battistella, Consul honoraire d’Italie à Douala non sans rappeler que le Cameroun peut également bénéficier de l’expertise de son pays pour accompagner son émergence. « On cherche énormément d’étudiants en Italie, pour les former et pour qu’ils rentrent contribuer au développement économique de leurs pays. Et qu’ils deviennent en quelque sorte des ambassadeurs d’Italie dans leurs pays », renchérit le consul. Chaque année, depuis plus de dix ans environ, informe le consul, l’ambassade d’Italie facilite le voyage du Cameroun vers l’Italie à plus de quatre cent étudiants. « La politique du Recteur de l’Université de Douala, c’est de multiplier les langues pour permettre aux étudiants d’avoir beaucoup d’ouvertures. A l’Université de Dschang, ils ont construit un bâtiment avec plusieurs salles de cours et des bureaux d’enseignants, ceci pour promouvoir leur Langue dans nos milieux. C’est la même chose que nous recherchons ici à Douala. Vous savez, nous avons peu d’infrastructures et avec ce partenariat, nous gagnons beaucoup », argumente Dr. Ngouaba, chef de département par intérim d’Anglais et langues étrangères au sein de l’Université de Douala.

Didier Ndengue

3 réflexions sur “Université de Douala: L’Italien bientôt enseigné au campus

  1. depuis plus de 2 ans je fais des cours de langue italienne dans une institution privée et mon désir le plus chère est d’obtenir un diplôme universitaire en langue italienne car ça m’ouvrira beaucoup de portes.merci de nous donner cette opportunité et j’aimerais être informé par rapport au début des inscriptions au cours de licence en langue italienne.

    1. Bonsoir à tous les interessés. les cours de preparation au cours de licence en italien pourraient débuter le mois prochain. si tout va bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *